La commune de Durbuy refuse de transmettre des documents concernant LPM/Coucke aux opposants. Le collège a-t-il quelque chose à cacher ?


La démocratie est un ensemble complexe à l’image de l’humain.
Parfois, les citoyens doivent saisir la justice pour donner transparence à l’opacité ou pour vérifier la légalité des actes posés par nos chers élus.
C’est ce qui se passe à Durbuy en cette fin d’année.
Pour comprendre le projet LPM∕Coucke/Bontemps et ce qu’il cache, nous avons besoin de connaître les accords passés entre les administrations, les politiques et l’entreprise LPM.
Avant de nous opposer définitivement, nous voulons connaître les intentions des uns et des autres, le vrai projet de LPM/Coucke∕bontemps.

Pour ce faire, nous nous sommes adressé à un cabinet d’avocats spécialisé dans ce type de démarche.
La réponse du bourgmestre  laisse rêveur…surtout lorsque l’on voit les installations informatiques de la commune !
Mieux vaut en rire… wink

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

59 − 49 =