Il fait chaud…


Je ne sais pas si vous savez, la campagne électorale est commencée depuis 15 jours.
Mais si, je vous jure.
Je n’ai pas trouvé trace d’affichage ou d’idées perdues. Pas de distribution de bonbons ou d’autres gadgets mauvais pour les dents des gosses. Rien !

J’ai cherché, je n’ai pas trouvé non plus d’environnement ( à part chez « Changeons), pas de vision d’avenir, pas de prospective, pas de lignes directrices pour un avenir serein. Rien !
Cette campagne, ne serait-elle qu’une bataille entre quelques hommes et femmes dans une fausse télé réalité : « Tout le monde veut prendre sa place ».

Notre avenir, se résumerait-il à une histoire de personne et non de projets?. Philippe contre Laurence ? D’une vengeance à la Game of Thrones.

Mon espoir est que non. Les enjeux sont colossaux.
Les changements climatiques sont de plus en plus marqués, s’inscrivant dans la répétition et non dans l’incident. 
La dégradation de l’environnement est visible. Les pollutions sont de plus en plus marquées.
Il faut prendre des mesures drastiques et transformer cette épreuve en essai marqué.
Demain ! Que deviendra notre agriculture familiale devant ces défis ?

Des mesure de production d’énergies propres, de réduction des déchets, de l’anti-gaspi, amélioration de la mobilité vers une mobilité « propre ».
Mais aussi des mesures favorisant les emplois correctement rémunérés, proche des habitants, dans des métiers performants, ceux de l’environnement, des développement des réseaux entre et dans les villes.
Créer une commune pour les jeunes, avec eux.
Transformer un tourisme qui spolie les habitants de leur territoire, en tourisme respectueux de nos traditions et de notre culture.

Il n’y a qu’une seule liste qui parle de démocratie, d’environnement et de ruralité.
IL est encore temps de la rejoindre. 
Bernard Adam

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 21 = 25