La palme d’or du gaspillage électoral…au CDH


 

Si nous étions au pays d’Obama, sans crainte de se « trumper« , tous les partis auraient
dénoncés le gaspillage électoral fait par la liste du Bourgmestre.

Depuis ces immenses bâches déployées partout sur la commune jusqu’au journal (programme ?) toute boîte, en passant par la première page du Vlan,
les pubs ciblées dans les anciens villages et les toutes-boîtes des principaux candidats, les lettres ciblées, il y en a pour une sacrée somme d’euros.
Combien ? À vue de nez, en tenant compte des infrastructures nécessaires, du travail des graphistes, je dirais 25.000 €.

La question pourrait être : donneriez-vous la gestion de vos biens à des gens qui dépensent ainsi sans compter ?
Est-ce légal de dépenser autant !

À première vue, oui. ! ET, je doute fort que Philippe Bontemps prenne le risque de sortir du strict cadre légal.

Chaque liste a le droit de dépenser 0.80 par électeur (8854 inscrits) soit 7083 €

Chaque candidat a le droit de dépenser 0.08 par électeur soit 710  (soit pour 21 = 14910 €)
Durant les 3 mois précédents les élections.

Donc, ce qui est imprimé et/ou existe avant le 14 juillet 2018 ne compte pas…. Par exemple, si vous imprimez 40 bâches de 4 m2 avant le 14 juillet, elles ne font pas partie des dépenses électorales et ne doivent pas être déclarées.
Il n’en reste pas moins que les dépenses paraissent démesurées..
.Quand on aime (le pouvoir) on ne compte pas….

Les autres listes ont été bien plus sages. La sagesse, dans la gestion communale est une qualité inégalable. 

Changeons

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

68 ÷ 68 =