Donnons une claque aux idées reçues. L’évolution de Durbuy sous Philippe Bontemps.(A-3)


Activité économique et taille des entreprises

Les statistiques sur l’économie spécifiques des villes manquent.
Ce n’est pas typique à Durbuy, mais à toutes les communes Wallonnes.

Avec raison, Walstat sépare “activité économique”, “tourisme” et “marché du travail.”
Nous ferons de même.
Certaines statistiques commencent en 2008 et finissent en fin 2016. 

L’évolution de la taille des entreprises est un indicateur intéressant.
Au niveau des entreprises importantes, de 50 salariés à + de 100, il n’y a pas de variation entre 2008 et 2017 : 6 entreprises
Le nombre d’entreprises comptant de 20 à 49 salariés est stable (-1 par rapport à 2008). Pour les entreprises moyennes, de 10 à 19 salariés, l’augmentation est importante, de 22 en 2008 à 40 au 01/01/2017. 
Du côté des autres employeurs, c’est la chute libre pour les employeurs comptant entre 5 et 9 salariés, tandis que celles entre 1 et 4 salariés augmentent.
Globalement, le nombre d’employeurs a légèrement augmenté en 10 ans passant de 296 en 2008 à 317 en 2017 soit 7 % d’augmentation.
Cette augmentation est largement inférieure à celle de la RW qui est de 9,7 %,  pire encore comparée à l’arrondissement dont la croissance est de 11 %

Carton rouge !

La répartition des entreprises par secteur, on la connait, commerce, transport et Horeca, 29,8 % en 2008 et 33,1 % au 01/01/2017.
Administration (santé, éducation etc), 39 % en 2008 et 37,8 % en 2017.
Ce sont les deux employeurs principaux, ils représentaient 68,8 % en 2008 et 70,9 % en 2017.
Pas de grande évolution dans les autres secteurs.
C’est là le problème.
L’évolution logique aurait été de voir l’émergence d’entreprise et d’ emplois dans des secteurs en devenir,  l’informatique et la communication,  0,4 % en 2008 et 0 % en 2017, dans le secteur de la sylviculture et de l’agriculture, 0,5 % en 2008 et 0,6% en 2017 ? (Avec des salaires en hausse !)
Pires encore, nous avons perdu 7% de postes dans des secteurs de pointe, 57,8 % en 2008 et 50,8 % en 2017, ce qui nous met à la traîne de l’Arrondissement avec 68,6 % et de la Wallonie avec 66 %.

En 12 ans, l’activité économique de Durbuy s’est dégradée fortement comparée à celle de l’arrondissement et même de la RW.


On sait que l’option désuète d’une ville où tout est tourné vers le tourisme en est la cause. Pas de vision politique à long terme, pas de diversification, pas d’entreprises à haut niveau de connaissance etc.
Carton rouge aux équipes au pouvoir  de 2006 à 2018

Changeons

Bernard Adam 29/08/2018

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 ÷ = 3