Copie de la lettre de PH Bontemps concernant l’interdiction de filmer


Chose promise

Bonsoir,

 

Le 13 novembre écoulé, sur ce même site, je vous confiais une copie d’un courriel adresser au Directeur général de Durbuy Monsieur Henri Mailleux.

Dans cette lettre électronique, j’avais l’honneur de l’informer que nous allions filmer le discours du Bourgmestre, Monsieur Bontemps, qu’il prononça lors de la cérémonie officielle du Te Deum en la salle des Mariages de la Maison communale (vidéo disponible ici).

Si notre expérience s’avérait concluante, il était dans nos intentions de filmer les séances publiques du conseil communal et de les retransmettre en léger différé sur YouTube et sur nos espaces Web.

Hier, avec stupéfaction, j’ai appris par une lettre cosignée par, d’une part le Mayeur, Monsieur Bontemps, et d’autre part Directeur général Monsieur Mailleux, que notre initiative était frappée d’interdiction, sous le prétexte que le Conseil a d’abord à connaître de notre projet !!!

Cette disposition ne figure nulle part dans le Code de la démocratie locale et de la décentralisation.
Aucun article d’un règlement d’ordre intérieur du Conseil ou du Collège ne prévoit le cas de figure, sinon il nous aurait été opposé.

Je n’ai pas l’intention d’entamer ici un débat juridique, mais comme promis dans l’article initial, je vous livresur ce lien, une copie de la lettre de la commune mettant, temporairement, je l’espère, notre caméra hors-jeu.

Notre mouvement ne compte pas abandonner l’objectif fixé, et s’il faut remuer la sphère politique jusqu’au plus haut niveau des instances de l’État, ne le ferons, car il est hors de question d’accepter le mode de démocratie imposée par le pouvoir en place, la pensée unique n’a pas droit de cité dans notre mode de vie, dans notre culture, dans nos racines. Le temps où l’on maintenait les gens dans l’ignorance est révolu.

Alors, oui, habitants de Durbuy, vous avez le droit de savoir, le droit d’entendre et nous comptons bien défendre vos droits citoyens qui sont aussi les nôtres.

Vous n’aurez pas le son, pas les images, mais vous aurez, dans les prochains jours, un compte-rendu du conseil comme d’habitude, et je vous promets déjà une introduction étonnante, c’est le moins que l’on pourra en dire. 

Changer? Changeons! C’est de la transparence, pas de secret, pas de cachotterie, la parole donnée est respectée, nous pratiquons une démocratie citoyenne, seule forme politique encore viable, en quelque sorte, un retour aux vraies valeurs qu’implique ce mot si lourd de responsabilités, et si léger à porter, car il est liberté, il vole, il flotte, il est notre idéal.

Démocratiquement votre,
Alain ROPPE.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 26 = 34