La lâcheté des hommes est sans limite.


Les scandales « sexuels » se répètent, à l’ horreur s’ajoute à d’autres horreurs.
On se dit que c’est loin de chez nous ? C’est pareil ici !
Ces hommes, qui ne respectent pas femmes et enfants, les transforment un instrument de plaisir, de pouvoir, de puissance.
La puissance des mecs !

Les agressions sur la femme ne sont pas que physique, le harcèlement moral, les injures sont autant de variantes.
Il y a quelques mois, un employé de la commune à injurié une collègue, publiquement, durant un banquet, en la traitant de « salope ».
Ce mot n’a pas d’équivalent masculin. C’est une injure imparable.
La salope est une femme sale, souillée, une putain, une moins-que-rien, juste capable de faire jouir les hommes et de faire des gosses.
Cette injure, est une claque, un coup-de-poing qui laisse des traces, pour toujours.
Elle est destinée à blesser lourdement la féminité. C’est son but.
Lors de ce banquet, il y avait des représentants élus et des chefs de service, personne n’a bougé, ni pendant, ni après.
Je sais que cette injure a laissé une blessure profonde parfois difficile à cacher pour l’employée.
Ces gens « responsables » qui pensent que la femme est inférieure au mec ne méritent pas notre respect. Encore plus lorsqu’il s’agit d’élus ou chefs de services publics.

La lâcheté des hommes est sans limite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 × = 28