Les affichages au 11 juillet à la maison communale, baignade et feux de camps interdits. Marc Coucke pour un gîte hors zone constructible. Ils vont dire oui !


Les affichages sont en ligne.

Une demande pour un gîte de 14 personnes en zone agricole et forestière. Une fois de plus “du grand n’importe quoi” au collège communal de Durbuy.
Des amis, des copains ? Hé oui, il s’agit d’une société de Marc Coucke. 
Tout est permis à Durbuy pour ce Monsieur. 
Zone agricole et forestière, mais on s’en fout, on déroge ! 
Il est chez lui. C’est le chef incontesté et incontestable de la commune, les Flamands appelle désormais Durbuy, “Couckeland“. 

L’interdiction de faire des feux à l’extérieur et de se baigner dans l’Ourthe et ses affluents.
Pour une fois, je marche avec Ph Bontemps, à un détail près, si on interdit la baignade,il faut rester cohérent et interdire les kayaks lorsque l’eau est à un niveau inférieur ou égal à 3,5. A ce moment, 1 kayakiste sur deux doit faire trempette pour pousser ou tirer son kayak posé sur le fond de l’Ourthe.
Le clientélisme ou un l’intérêt supérieur à “Couckeland” primerait-il sur la sécurité des touristes ?

J’en ai marre des lois et des règlements à 2 ou 3 vitesses, des demi-mensonges et des demi-vérités. J’en ai marre des bobards politiciens. Ils traînent la démocratie dans la boue.
Marc Coucke, je m’en fous. S’il n’y avait que lui… À Durbuy, il y en a des dizaines comme lui. 
Il suffit de lire les multiples demandes de dérogations, de régularisations de bâtiments construits hors zone, que le collège et les services de l’urbanisme ont laissé construire.
Il faut voir les opérateurs qui tournent sans permis d’exploiter, sans permis unique, sans autorisation aucune, qui s’approprie l’espace public sans réaction communale.
Il faut regarder la piscine de Bohon, gouffre à millions d’euros depuis 10 ans. Elle a remplacé celle de Barvaux pour faire plaisir à un opérateur touristique qui voulait racheter le village de vacances de Bohon.
Elle va rester fermée durant des mois pour réparation avant, sans doute, d’être vendue à un autre opérateur touristique.(?)
J’en ai une brouette pleine de ces petits arrangements sur le dos de la population et finalement du contribuable.

Là, j’en ai franchement ras la patate !


Bernard Adam

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 87 = 88