Gilets Jaunes, listes citoyennes, urgences climatiques…un shaker qui risque bien d’exploser si…


“Le malaise est palpable mais nos élus s’en tape !”
Cette affirmation gratuite ne reflète pas la réalité.
En fait, plus simplement, ces gens, qu’ils soient “rouges”, “bleus’, “oranges” ou “bigarrés”, ne comprennent pas ce qu’on leur reproche: “Après tout ce que j’ai fait pour vous !”
Que la contestation se fixe sur le prix de l’essence, le climat ou la pauvreté, elle est plus profonde que ça.

Bien entendu, on a voté et on va encore voter.
Mais, toujours avec la même logique, celle des partis, celle du “on sait mieux, on va vous le faire”, à gauche à droite, aux extrêmes.
Or il faut changer de logique…

 

Ici, je voudrais simplement parler du revenu. Quelques chiffres: source http://www.wallonie.be/fr/actualites/journee-mondiale-de-lutte-contre-la-pauvrete   portail de la Région Wallonne

  • Le taux de risque de pauvreté ou d’exclusion sociale (union de la privation matérielle sévère, du risque de pauvreté monétaire et de la très faible intensité de travail) s’élève à 26,6 %.
  • 46,7 % des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté et 23,1 % souffrent de privations matérielles sévères.
  • 43 % des locataires vivent sous le risque de pauvreté, alors que les loyers augmentent à moyen terme plus vite que l’inflation (le loyer mensuel moyen est de 506 €)
  • Les populations les plus précarisées – sans domicile, en situation irrégulière ou résidant dans une institution (foyer, maison de retraite, prison…} – ne font pas partie de l’échantillon, le taux est, en réalité,  bien plus important.

Pour une personne isolée, c’est 1139 €/mois net soit 13668 €/an
Pour un ménage 2 p, c’est 1708 €/mois net soit 20502 €/an
Pour un ménage avec 2 enfants de moins de 14 ans, c’est 2 392 €/mois soit 28704 €/an

Ce sont des chiffres, la réalité est bien plus crue. Avec 1139 € net par mois, personne ne peut payer un loyer, payer ses taxes communales et se nourrir correctement.
Forcément pareil pour les familles monoparentales avec enfants.

Finalement la bonne question à poser est, quel est le montant du revenu minimum “normal” pour un ménage de 1 ou 2 personnes.
Petit calcul à l’envers sur la base d’un ménage de 1 ou deux personnes adultes à la campagne:
le montant mensuel nécessaire à payer l’ensemble des charges, Remboursement maison/locations, assurances, électricité, chauffage, eau,  1 voiture, taxes communales est (dans mon cas par exemple) de 1401€ par mois.
Là, je ne compte pas le téléphone ou internet, pas de vacances et pas de cagnotte pour le dentiste ou une maladie grave, pas de TV non plus.
Simplement ce qu’une vie simple et sans pépin, dans le contexte rural coûte à un ménage de 1 ou 2 personnes ou jour le jour.
Reste à savoir à combien se chiffre les besoins moyens pour 2 adultes pour vivre dignement, manger et ne pas sombrer dans la pauvreté en cas de “pépin”.
Il y a quelques années, les banquiers estimait ça à 1000 € par mois.
le revenu net devrait être de 1401 + 1000 = 2401 € net par mois.
Ce revenu devrait être le revenu minimum garanti pour un ménage de 1 ou deux personnes.

 

Il aurait pu l’être mais entre 1995 et 2015, le revenu par ménage en Wallonie a diminué de 0,7 % au lieu de suivre le coût de la vie. (Source INSTITUT POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE http://www.iddweb.eu/?p=381)

 

Le revenu disponible a fortement baissé après la crise de 2008 et n’est pas encore revenu à la valeur de 2008 actuellement.
Il y a donc un fort rattrapage à faire pour les salaires petits et moyens. Ils ne devraient être inférieurs à 2400 € net.

 

 

Changeons

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 1 = 9