On ne peut respecter que ce qui est respectable.


Ça a échappé à beaucoup de monde, mais au conseil ce soir, les électeurs Durbuysiens vont recevoir une nouvelle baffe de la part de l’équipe de Ph.Bontemps.
À peine ont-ils prêté serment qu’ils démissionnent. Madame Colin et Monsieur Chariot s’en vont.
Que dire, sinon que les voix, qui les ont élus, ont été volées à d’autres.
Ne devrait-on pas, dans ce cas, recommencer un décompte sans eux et répartir les votes sur l’ensemble des 19 candidats restants ? 
Ho, bien entendu, ça ne risque pas d’arriver. Philippe Bontemps perdrait au mieux 3 sièges, au pire 4.
Ce qui est grave, c’est que cette petite politicaillerie porte atteinte au droit de choisir des électeurs.
“Je choisis” Madame Colin pour me représenter au conseil, mais c’est quelqu’un d’autre qui siège ?
Le mandat confié par l’électeur à un élu fait partie du sens “sacré” de la démocratie.
Nous avons l’obligation de voter, ils ont l’obligation d’assumer leur mandat !
Jusqu’au bout ! Quel qu’en soit le prix.
Respecter son engagement d’élu.e, c’est être respectable. Sinon on ne l’est plus !

Changeons

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 32 = 35