On ne peut respecter que ce qui est respectable.


Ça a échappé à beaucoup de monde, mais au conseil ce soir, les électeurs Durbuysiens vont recevoir une nouvelle baffe de la part de l’équipe de Ph.Bontemps.
À peine ont-ils prêté serment qu’ils démissionnent. Madame Colin et Monsieur Chariot s’en vont.
Que dire, sinon que les voix, qui les ont élus, ont été volées à d’autres.
Ne devrait-on pas, dans ce cas, recommencer un décompte sans eux et répartir les votes sur l’ensemble des 19 candidats restants ? 
Ho, bien entendu, ça ne risque pas d’arriver. Philippe Bontemps perdrait au mieux 3 sièges, au pire 4.
Ce qui est grave, c’est que cette petite politicaillerie porte atteinte au droit de choisir des électeurs.
« Je choisis » Madame Colin pour me représenter au conseil, mais c’est quelqu’un d’autre qui siège ?
Le mandat confié par l’électeur à un élu fait partie du sens « sacré » de la démocratie.
Nous avons l’obligation de voter, ils ont l’obligation d’assumer leur mandat !
Jusqu’au bout ! Quel qu’en soit le prix.
Respecter son engagement d’élu.e, c’est être respectable. Sinon on ne l’est plus !

Changeons

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 × 1 =