La responsabilité des médias dans l’inaction climatique « Bon Dieu ! Mais c’est bien sûr ! »


L’inaction climatique est de mise partout. À Durbuy encore pire qu’ailleurs, le collège schizophrène pense qu’il peut à la fois rejeter toujours plus de CO2 et de GES, polluer toujours plus, bétonner et tarmaquer
Et … lutter contre le réchauffement climatique.
Ce que j’écris est connu. Dans 30 ans, nous serons “en Syrie”, avec la guerre, pareil ici que là-bas aujourd’hui.

Il y a la responsabilité des gens, des administrations et des politiques, mais aussi celles de médias.
Les médias, qui se revendiquent souvent comme quatrième pouvoir, parlent 10 fois plus de sports, de régime minceur et de bourse et de finance que de climat.
Comme quoi le pouvoir n’est pas là où l’on pense.

Or l’actualité brûlante, c’est justement le climat.
Chaque jour qui passe devrait voir des articles sur l’injustice climatique, la dégradation de nos espaces de vie, le coût de l‘inaction, aussi et surtout mettre en valeur ceux qui boulottent pour que ça change.
Pas que les gens, les PME ou des start-ups, aussi les administrations et les politiques.

Les politiques ne se trouvent intéressés que si on parle d’eux, si leur photo est dans le journal.

Sud Presse, La Meuse, l’Avenir, la DH, le Soir, devraient prendre le pli de récompenser par une belle photo les politiciens qui boulottent pour le climat. 
A Durbuy, Eric Jurdant remplacerait PB définitivement dans les journaux, ce serait mieux pour tout le monde

« Bon Dieu ! Mais c’est bien sûr ! » Un beau rêve….

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

79 + = 88