Le gîte grande capacité de Marc Coucke, en zone forestière, le long d’une zone natura 2000 et de l’Ourthe, ils ont dit ?



OUI

Voici l’avis du fonctionnaire délégué….
Fric, fric, fric…l’environnement, la biodiversité, les changements climatiques, l’esprit du  CODT, on s’en fout, du moment qu’il y a du pognon,

Pas graaaaaave.

Voici ce que dit Le Code du Développement Territorial

§4. La zone forestière peut exceptionnellement comporter, à la lisière des peuplements, des activités d’accueil
du public à des fins didactiques, d’initiation à la forêt, d’observation de la forêt, récréatives ou touristiques, à
l’exclusion de l’hébergement, pour autant que les élévations des équipements et constructions soient réalisées
principalement en bois. L’hébergement de loisirs, dont la liste est fixée par le Gouvernement, peut être autorisé
pour une durée limitée pour autant qu’il ne mette pas en cause de manière irréversible la destination de la zone
et que le projet s’inscrive dans le cadre du projet régional de valorisation touristique des massifs forestiers déve-
loppé par la Région wallonne ou d’un projet de valorisation touristique des forêts développé par la Communauté
germanophone.
§5. La zone forestière peut exceptionnellement comporter des activités de parc animalier zoologique pour
autant que les élévations des constructions, notamment d’accueil du public et d’abris pour les animaux, soient
réalisées principalement en bois.
§6. À titre exceptionnel, le déboisement à des fins agricoles peut être autorisé en zone forestière pour autant
qu’il soit contigu à la zone agricole. Ce déboisement ne peut entraîner la suppression de bois et bosquets isolés
dans une plaine agricole.
§7. Les activités visées aux paragraphes 4 et 5 sont admissibles pour autant qu’elles soient situées à proximité
d’une voirie publique suffisamment équipée en eau, électricité et égouttage, pourvue d’un revêtement solide et
d’une largeur suffisante compte tenu de la situation des lieux ainsi que d’une ou plusieurs aires de stationnement
des véhicules proportionnées à la capacité d’accueil de ces activités.

En outre, la loi ne permet pas de dérogation à ce niveau.

 

Changeons !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 × = 54