Taxes et subsides…la recette climat des débiles.


Il Faut le dire comme c’est.
Penser et écrire que pour résoudre “l’affaire climat” il faut instaurer des taxes et donner des aides ou des subsides, tient d’une débilité profonde.

On lit ça et on entend ça, sur Facebook ou Twitter ou venant des politiciens, dont la seule valeur n’est pas l’humanité, mais le fric, le pognon, la galette, le grisbi.
Jamais on ne réglera pas un tel problème en gardant la même logique.
La logique, celle d’une banque qui réduit son personnel alors qu’elle fait 2.000.000.000.000 € de bénéfice ? Les employés sont trop chers, trop vieux et tout d’un coup trop cons.
Cette logique de la bêtise, cette logique sans solidarité, on la paye aujourd’hui avec le réchauffement climatique.
La liberté d’entreprendre, de produire n’importe quoi pourvu que ça rapporte, de faire des recherches pour des choses inutiles, cette logique est celle du réchauffement climatique.
La Belgique en est un bel exemple. Non seulement, elle ne réduit pas la production des GES comme elle s’y est engagée, mais elle en produit plus, de plus en plus…plus,plus, plus…pourvu que ça rapporte!
Si nous voulons que l’humanité passe le cap de ce siècle, il faudra changer le système, remettre la solidarité à l’honneur.
La valeur d’échange, ce ne sera plus le grisbi, mais l’environnement.

Il n’y a pas d’échappatoire !
Bernard Adam

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 7 = 28