Mon amour que j’empoisonne. Demain tu auras un SUV


Demain, tu seras grand.e.s, comme moi, tu auras un SUV.
Tu iras faire tes courses chez Carrebour ou Delniaise.
Tu achèteras tes gadgets sur alibaba et tes bouquins sur Amazon.
 
Comme moi, tu mangeras des fraises à Noël, des mangues à Pâques, des framboises en février et des bananes toute l’année.
 
Comme
 moi, tu changeras de téléphone tous les 2 ans, de portable tous les 3 ans, de déco et de fauteuil tous les 48 mois.
 
Comme moi, tu jetteras 30 % de tes légumes et de ta viande, tu rempliras ta poubelle de sacs plastiques, de barquettes de frigolite, de papiers gras, de canettes et de bouteilles en PET.

Comme moi, tu regarderas se noyer les réfugiés qui me tendent la main car l
e monde que j’ai construit pour toi est idéal.
Je te trace un avenir sous un soleil de plomb.
 
Comme moi, tu vas aimer.
Je le sais.
Ce monde est le meilleur, le plus performant, le plus sûr que l’homme ait jamais créé. 

Source Wikipédia

https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=750204

Pour que tu puisses jouir de tout ce bonheur, il faut que je t’empoisonne, un peu chaque jour. 
Il n’y a pas d’autre solution.
Oui, les risques de cancer augmentent, je sais, le nombre des maladies chroniques explose.

De nouvelles maladies arrivent,
le paludisme, la Dengue, le Choléra. 
Je sais tout ça.
Mais la science veille sur toi !
La température du globe explose ?
Tu auras peut-être faim à l’occasion d’une ou l’autre famine. 
Il y aura sans doute quelques guerres pour un minerai manquant.
 
Et l’eau
polluée, elle pourrait manquer si les sécheresses se répètent en été. Tu pourrais avoir soif. 
Mais le monde que j’ai construit  reste le monde idéal, pour moi.
 
Je n’ai pas envie de le changer.
 
Alors, mon amour, je t’empoisonne un peu chaque jour.

 

Un papy parmi d’autres

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 × 1 =