On traîne, on traîne, puis un jour, c’est trop tard. Le message climat de la semaine.


C’est le message  climat de la semaine.

Pour maintenir à 1.5° l’augmentation de la température terrestre, il faudrait que nous fassions, tous, des efforts importants.
Par exemple, 30% de la population changerait de boulot en quelques années, passant d’un boulot industriel polluant de production à un boulot de récup ou d’isolation.
ce sera, durant quelques décennies, le plein emploi.
Il faudra diminuer internet, l’activité GSM, 4G, 5G et autres émissions coûteuses en terme d’énergie.
Les maisons nouvelles ne pourraient plus s’articuler qu’autour d’éco-quartiers signant ainsi la fin des villes à la campagne.
Les déplacements en avions vers des destinations inter-européennes devraient s’effectuer par défaut, càd si aucun autre moyen collectif n’existe pour cette destination.
Il faudra changer le type de bagnole pour arriver dans moins de 10 ans à des voitures consommant moins de 2 litre / 100, avec une autonomie dissuasive de moins de 200 km par exemple, les autres véhicules étant interdits.
Une seule maison occupée par habitant. Fini les secondes résidences inchauffables et occupées  quelques dizaines de jours par an.etc.
Mais tout ça, c‘est pour limiter aujourd’hui  le réchauffement à 1,5°.
Si nous ne faisons rien aujourd’hui, le réchauffement sera de 3°.
Et nous devrons faire les mêmes efforts pour le bloquer à ce niveau.
Sinon, ce sera 5° et plus…et pour maintenir la hausse à ce niveau, il faudra faire les mêmes efforts.

Attendre ne sert à rien. Les solutions sont là, elles existent. Mettons les en oeuvre.
Plus on produit de carbonne et de GES, plus la planète va se réchauffer et moins elle sera vivable pour nos descendants. 

Reporter sur les générations futures le boulot que nous ne voulons pas faire est la plus mauvaise des solutions, la plus injuste également.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 − = 37