Ça gronde un peu partout à Durbuy…entre un pouvoir déconnecté des réalités et une population qui doute de sa rectitude.


De Grandhan à Durbuy Vieille Ville ou à IZIER
Un an après les élections, quelle est encore le degré de confiance des habitants pour le collège.
Pas énorme…
Il ne suffit plus de dire “Il n’y a pas de projet rentré à la commune” alors que les rencontres se sont multipliée avec certains membres du collège ou de l’administration et les investisseurs pour calmer les foules.
Chaque fois, c’est le même cinéma. 
Du lotissement Prima House, au Projet Coucke, du parking Nord au poulailler d’Izier, la méthode est toujours la même.
Et on fait passer en douce les projets, morceaux par morceaux, comme des rondelles de saucisses dans une trancheuse de boucherie.
Pour Izier, bien sûr que le Bourgmestre est au courant, sinon pourquoi aurait-il fait déclasser le chemin 34, il y a quelques mois ?. Pour s’amuser sans doute ?
Non, ce chemin gêne simplement l’investisseur pour construire le poulailler.
 C’est sur la carte.
Le temps est à la méfiance.
Méfiance on ne peut plus justifiée.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 4 =