Ces petites choses qui rendent espoir et effacent la fatigue, quelques pointillés oranges sur une carte verte.


Vous la voyez, cette petite ligne jaune orangée, il s’agit d’une liaison écologique intitulée “Pelouses calcaires et milieux associés”
Cette liaison passe au beau milieu du projet de lotissement “Prima House”. Si si c’est la réalité…

Une goutte d’eau dans un verre rempli ou un grain de sable dans une machine bien huilée ? Qui sait?

La même liaison passe en plein milieu du parc de MC à Rome, entre les Macrales et l’ancienne carrière de marbre rose.

Il y a une seconde liaison écologique , la liaison “plaines alluviales”. Celle-ci passe au milieu du futur parking Nord !

Les liaisons écologiques visent ceci (Texte extrait DGO4)

“Le texte présenté vise à dresser la liste des liaisons écologiques qui constituent les éléments du réseau écologique.

Celles-ci jouent un rôle majeur à différentes échelles dans la survie à long terme des espèces végétales et animales. Elles sont établies en tenant compte de deux critères : leur valeur biologique et la continuité d’un maillage écologique cohérent à l’échelle du territoire régional.

L’objectif du Gouvernement wallon est de déterminer les liaisons écologiques d’échelle ou d’importance régionale qui permettent de relier entre eux les sites reconnus en vertu de la Loi sur la conservation de la nature. Il s’agit de les préserver et d’y éviter toute fragmentation ou artificialisation du territoire supplémentaire.

L’identification de liaisons écologiques à l’échelle du territoire de la Wallonie contribue en outre à exécuter deux engagements de l’Union européenne, à savoir : enrayer la perte de biodiversité dans l’Union d’ici à 2020 et protéger, évaluer et rétablir la biodiversité et les services éco-systémiques dans l’Union d’ici à 2050.”

Bernard Adam

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 ÷ = 1