Baromètre !


Les revoici, nos sacro-saints baromètres politiques. Qui va gagner ? Qui va perdre ?
Je trouve que tout ce ramdam ne vaut pas la peine d’être fait.
Un peu plus pour celui-ci, un peu moins pour celui-là ! Et alors ? Ça change quoi ?

Quels sont les programmes ? Quelles sont les demandes des citoyens et citoyennes ?
Quelles sont les urgences.
La mienne, c’est la jeunesse et le climat.
L’âge du capitaine ou les bagnoles de fonction, c’est du vent pour cacher la triste réalité.
Nos démocraties sont moribondes et sclérosées. Les politiciens ont confié, au fil du temps, l’ensemble de leurs responsabilités au secteur privé.
Petit exemple ? Récupel est une société qui est devenue tellement puissante, qu’elle fonctionne depuis 2015 sans aucune convention avec la région. Elle touche du fric des déchets électro-ménagers et le gère comme elle le veut. Le ministre Di Antonio n’a plus assez de pouvoir pour mettre cette société dehors et en créer une autre pour la remplacer.
Pourquoi voter alors que les décisions sont prises ailleurs, par des gens qui ne sont pas élus, en fonction d’intérêts financiers et non des habitants ?

Mon urgence, c’est le climat et la jeunesse et il n’y a qu’un parti qui a un discours clair à ce sujet, c’est Ecolo.
Je voterai donc pour ce parti.
En espérant qu’il soit aussi le vecteur d’une reprise en main par les élus de l’objet même de leur mandat politique : maintenir les populations dans leurs droits fondamentaux.
Mais rien n’est moins sûr !

Bernard Adam

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 1 =