Lors d’un post précédent, nous avions soulevé le problème de santé publique causé par la pollution de l’Ourthe et de ses affluents.


C’est fait ! 

À force de tenter le diable, il est venu. 
Un camp scout fermé ! Belle pub pour notre région !

C’est pourtant simple, l’environnement, c’est la branche sur laquelle nous sommes assis. Continuer à le détruire, c’est nous couper de l’arbre qui fait notre “richesse”.
Il faut dire stop. Avoir le courage politique de dire stop. On arrête tout, on prend le temps de réfléchir.
Stop aux kayaks dévastateurs, stop aux campings sans stations d’épuration adaptée, stop au tourisme de masse de Coucke/Marten/Bontemps, stop aux restos sans épuration adaptée.Etc

Il faut un schéma de structure solide et citoyen et une gestion correcte des eaux de surface. 
Tout le monde la réclame, y compris les administrations et le DNF.

Seuls les politiciens n’entendent pas.
Multiplier par 3 ou 4 fois la population de Durbuy sans jamais se poser la question des pollutions à long terme, c’est criminel.
Ne pas prendre en compte la gestion des eaux usées et penser que la rivière va tout épurer, c’est de la bêtise.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 + = 33