A l’eau ?


Haaa l’eau, ce bien précieux sans lequel il n’y a pas de vie.
Les grincheux parleront de gaspillages honteux.
Suis devenu grincheux ?
Tout semble sous contrôle. Il y a toujours de l’eau dans les nappes, il n’y a pas péril en la demeure. C’est le message.
Lorsqu’on parle d’eau, il y a l’eau du ciel, la pluie. A Grandhan, il n’a pas plu depuis +/- 8 semaines. Les prairies sont totalement rousses, les maïs sont riquiquis. 
Les vaches souffrent de la chaleur, comme les hommes.
La production laitière diminue.
Et puis pas de pluie, c’est l’approvisionnement des nappes profondes qui est compromis.
Le souci de l’eau, c’est le même que pour l’air, le manque de prévoyance, de prospective.
On laisse aller.
On laisse pourrir la situation.
On laisse la pollution s’installer. On n’entretient pas les réseaux, puis un jour, crac ! C’est le mur.
Nous y sommes.
Le changement du climat va avoir raison des certitudes de nos politiciens et de nos responsables.
Le réseau de la société de distribution wallonne est dans un état de délabrement peu commun. En 2015, déjà, on pouvait lire “Sur 150 millions de M3 d’eau mis en réseau par la SWDE30% ne sont jamais facturés.
Soit 30 % de perte d’eau. Ho, on explique qu’on traque les fuites, qu’on ne sais pas tout faire à la fois…
Ce que je vois, c’est que dans ma rue (Rue du col Vanderpeere à Grandhan), il y a des fuites visibles depuis 3 ans, jamais réparées, pareil rue du Monument.
Et on va interdire l’arrosage des potagers !

Cette fuite existe depuis 2014….

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 ÷ 3 =