Le domaine de Hottemme, un rendez-vous (pas encore) raté ?


Le domaine de Hottemme est à vendre. La région croule sous les dettes.
Elle veut avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de l’acheteur.
Oui mais la population ? René s’en fout, rien à cirer, rien à battre !

Ce domaine est un beau grand domaine populaire et public.
Il compte 140 ha de bois et de prés et le reste en bâtis.
Il y a un petit château, des dépendances et le grand ensemble actuellement utilisé comme musée.
Un grand parc destiné à la promenade et à la détente, des petits chemins aménagés pour familles et poussettes
C’est un des plus beaux points de vue de notre région.

L’ensemble est en zone de parc, non constructible (à peine modifiable) sauf la zone construite, qui elle, est une zone de service communautaire.(Et non en zone à bâtir)
120 ha seront loués durant 49 ans mais le locataire n’aura pas le revenu du bois (coupes de bois) qui restera au propriétaire.(CGT)
Le reste sera vendu…

Rêvons un peu…

Je suis le Bourgmestre de Durbuy .(dieu m’en garde)
Un parc magnifique ? De vastes bâtiments à quelques centaines de mètres de la gare de Barvaux, des chemins à aménagers pour la mobilité lente et j’ai un projet de vaste local sportif !?

Je négocie avec la région:

“René, on a besoin d’infrastructures sportives à Durbuy. Si tu baissais le prix des bâtiments pour qu’on puisse les aménager en terrain de mini-foot, local de basquet, entrainement de ping-pong, squash, VTT extérieur ou intérieur…
Un petit effort René
On garde Coucke et tu nous donnes Hottemme. Sinon, on vire Coucke ! Ok ?”

Il y a déjà des parkings, les chemins dans les bois sont tracés pour les vélos, les enfants, un “Ravel” possible, quelques navettes électriques au départ de la gare de Barvaux.
René ! Dis nous ouiiiiiiiiiiii !”

Je rêve un peu, pourtant ce serait un beau  projet pour la population, au service du citoyen et non des touristes, pour vous et moi, pour nos enfants, dans la logique du durable. (Ces biens nous appartiennent toujours.)
 

René, tu es aussi ministre des sports à la région. L’échevin des sports chez nous, c’est Francis Dumoulin. CDH aussi.
En plus, il s’occupe des finances et du budget. René un petit effort . Rrrené! Rrrené! Rrrené! (All together, one more time !)
 

 

Bernard Adam
Changeons !

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 4