Le petit train, suite et fin… Ou pas ?


                                                                                                                                          

 

Bonjour,

 

Suite et fin de notre série de l’été 2017 “Le petit train touristique de Durbuy”.

Dans ce 3e et dernier épisode, vous connaîtrez enfin le dénouement de cette intrigante affaire !

Tant sur Facebook que sur Twitter, elle a suscité de la passion, de l’interrogation, et même quelques fois des conclusions que certains impatients n’ont pu réfréner, pensant, à tort, à je ne sais quelle prétendue machination, voire soulevant peut-être même une hypothétique théorie de complot à l’encontre d’un investisseur venu du nord, d’une entreprise locale, voire même contre la Ville elle-même, rien de moins ! Tout cela n’étant évidemment que de la spéculation gratuite destinée probablement à créer le malaise ou à me déstabiliser.

Il en faut davantage pour m’impressionner, et c’est donc l’esprit serein que je me suis mis à la chasse aux réponses.

Pour vous épargner une longue lecture, si la législation n’est pas trop votre tasse de thé, vous pouvez télécharger une copie des courriels reçus tant de la RW que du Fédéral (SPF) sur ce lien (13 pages PDF), ils éclaireront votre lanterne, si j’ose me permettre cette métaphore de chef de gare !

Ma quête à commencer le 28 juillet 2017, en pleine période de vacance, interpeller les administrations dans la fourchette juillet/août, ce n’est pas vraiment l’idéal pour obtenir rapidement des réponses, et pourtant, en début septembre, mon dossier était pour ainsi dire complet. Il ne me restait qu’à obtenir la position communale par rapport à la problématique.

Le 9 septembre, j’ai interpellé le Directeur général et le Collège sur le sujet, le 12 par courriel, la réponse m’était annoncée, le 14 le facteur déposait la lettre officielle dans ma boite, je dois souligner la rapidité exemplaire avec laquelle la commune a traité ma demande.

Le dossier se clôture donc aujourd’hui, sous réserve d’une vérification à la DIV (La Direction pour l’Immatriculation des Véhicules), avec une heureuse nouvelle, l’exploitant de l’engin, la société LPM de Durbuy dispose d’une autorisation du collège, consentie en bonne et due forme le 12 octobre 2016, la délibération, sous la référence n° 48, autorise l’exploitation en tant que “Divertissement public” et délivre ainsi à la société LPM le permis adéquat à l’usage commercial du train miniature touristique sur la voie publique, le singulier étant employé, j’en déduis qu’un seul engin est actuellement utilisé, conformément à l’autorisation précitée.

Cette autorisation n’est pas limitée dans le temps, elle ne nécessite donc pas en l’état, d’une demande de prolongation. Ainsi, il est possible d’en déduire que et tant que le véhicule satisfait aux divers prescrits du code, il peut être utilisé.

Le conducteur du train est un ressortissant belge, employé par LPM, il dispose d’un permis de conduire conforme à la conduite du véhicule, pour autant qu’il soit requis (voire dans les annexes).

L’utilisation d’un engin sous immatriculation portugaise s’explique assez simplement, le constructeur du train commandé par LPM ayant fourni un véhicule ne répondant pas aux attentes du client (LPM), il a été renvoyé, un train conforme a été prêté par le fournisseur en remplacement de celui ne donnant pas pleine satisfaction, juste le temps de la mise en conformité de la chose achetée.

Il n’empêche que l’utilisation d’un véhicule étranger sur le sol belge soit réglementée, je suis le dossier de près évidemment, mais pour l’instant, rien ne permet de penser que l’exploitation soit contraire à la réglementation, tant fédérale que locale.

Avec ses renseignements puisés à la source, le train est bel et bien en gare, vous pouvez, le cas échéant, l’employer en confiance, pour un tour de Durbuy, à l’instar des milliers de touristes l’ayant utilisé avant vous depuis octobre 2016.

Si à Durbuy, on n’a pas de rails, il n’empêche que l’on sache y faire rouler les petits trains électriques.

 

A bientôt,

Alain ROPPE

  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 1 = 3