Macron, le système démonté.


Le voilà ! 
Il est né le Super Macron ! Macron 1er, roi des Français.

Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, est un haut fonctionnaire, banquier d’affaires et homme d’État français, élu président de la République française le 7 mai 2017.
Diplômé de l’ENA en 2004, il devient inspecteur des finances avant de commencer en 2008 une carrière de banquier d’affaires chez Rothschild & Cie. Membre du Parti socialiste entre 2006 et 2009, il est nommé secrétaire général adjoint au cabinet du président de la République française auprès de François Hollande en 2012 puis ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique en 2014 dans le gouvernement Manuel Valls II.

En avril 2016, il fonde son mouvement politique, baptisé En marche !, puis démissionne quatre mois plus tard de ses fonctions de ministre. Candidat à l’élection présidentielle de 2017, il arrive en tête du premier tour avec 24,01 % des voix et bat Marine Le Pen au second tour avec 66,10 % des suffrages. Il devient, à 39 ans, le plus jeune élu de l’histoire des élections présidentielles françaises et le plus jeune dirigeant de l’actuel G20.(wikipédia)

C’est un énarque, formaté par une machine à fabriquer des hauts fonctionnaires, banquier brillant, ministre brillant, jamais élu.(Autres énarques célèbres: Valéry Giscard d’Estaing, Jean-Pierre Chevènement, Lionel Jospin, François Hollande, Ségolène Royal, Dominique de Villepin, Nicolas Dupont-Aignan etc.)
La force de cet homme, c’est qu’il a tout compris. 
La gauche et la droite, 90 % des gens s’en foutent. Autant pensent que les partis traditionnels sont dirigés par des tricheurs et des corrompus.
95% de la population se sent lésée, bouffée par des multinationales, l’invasion des “étrangers”, l’inaction des politiques. 
Plus personne n’est content.

Cet Énarque trentenaire va dès lors contenter tout le monde et faisant table rase du passé : non, il n’y a plus ni gauche, ni droite, oui, il faut que les politiciens véreux disparaissent, oui, il faut défendre la population contre la main mise des multinationales, oui, il faut rendre fier le peuple français… Un peu de populisme, un peu d’économie, un peu de monsieur propre…
Les partis traditionnels s’effondrent, y compris le FN.
Il a la place libre

Belle leçon de stratégie, mais pas d’idée nouvelle, pas d’environnement, pas de démocratie, pas de changement en perspective.
Dommage pour la population, dommage de réduire la démocratie à un jeu de stratégo.

Changer ? Changeons !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + = 26